The Witcher 3 : au-delà de la fantasy

Expliquer pourquoi on aime telle ou telle œuvre n’est pas chose facile. Je m’essaye néanmoins à cet exercice à propos du « jeu vidéo de l’année 2015 », et on travaille la prosodie, les figures de styles et les pronoms relatifs composés.

Sommaire

  1. Objectifs pédagogiques
  2. Mode d’emploi
  3. Vocabulaire
  4. Grammaire
  5. Vidéo
  6. Transcription
  7. Questions de compréhension
  8. Vers le débat et la discussion
  9. Réponses aux questions de compréhension (page 2)

Objectifs pédagogiques

  1. Découvrir une œuvre contemporaine : The Witcher 3 (CD Projekt RED, 2015/2016)
  2. Parler d’une œuvre qu’on aime et la présenter
  3. Expliquer ce qui nous intéresse dans une œuvre
  4. Utilisez les périphrases et d’autres figures de styles pour varier le discours
  5. Travailler la prosodie et les pauses
  1. 『ウイッチャー3』について知る。
  2. 好きな作品を紹介する。
  3. 作品のどのところに興味があるのかを説明する。
  4. 表現に変化をつけ、単調にならないようにする。
  5. 伝わりやすい話し方(抑揚、緩急など)を工夫する。

Mode d’emploi

  1. D’abord, prenez le temps de découvrir le vocabulaire important et de vous familiariser avec quelques éléments de grammaire.
  2. Ensuite, regardez la vidéo (avec des sous-titres pour comprendre les détails, et sans sous-titres pour vous concentrer sur l’oral). La transcription est visible sous la vidéo pour vous aider.
  3. Enfinrépondez aux questions posées en bas de la page ! Vous trouverez d’abord des questions de compréhension corrigées, puis des questions ouvertes, sans réponses, pour la discussion.
  1. まず重要語彙に目を通し、文法事項を確認してください。
  2. 次に動画を見てください。細部までしっかり意味を理解したい場合は、英語字幕か日本語字幕を表示できますし、一方、口頭のフランス語に集中したい場合は、字幕を非表示にできます。聞き取ることが難しい場合は、動画のすぐ下に掲載されている書きおこしを参照してください。
  3. 最後に、ページ下部にある理解度確認問題をフランス語で解いてみましょう! 解答は2頁目にあります。後半の問題は正解のある問題ではなく、ディベートや会話のための手がかりのためのものです。

Vocabulaire

l’ironie, (adj.) ironique皮肉
la parodie ; (adj.) parodiqueパロディー
la critique ; l’autocritique, (adj.) autocritique批判、自己批判
la dérision ; l’autodérision, (adj.) autodérisoire嘲弄、愚弄;自嘲(=自分自身を馬鹿にする)
le Moyen Âge ; (adj.) médiéval(e)中世
le médiévalisme
la représentation contemporaine du Moyen-âge (au cinéma, à la TV, dans la littérature…)
中世主義
un chevalier (errant, vagabond) ; (adj.) chevaleresque騎士、騎士道にかなった
un exploit ; réaliser un exploit武功、武功を立てる
la gloire ; (adj.) glorieux栄光
l’honneur名誉
un assaut襲撃、攻撃
adapter ; une adaptation翻案する、アダプテーション
s’inspirer de, être inspiré de~からインスピレーションを受ける
reprendre, une reprise取り上げる
le brio
(faire quelque chose avec brio)
すぐれた技量、巧みに
un biais
(ici : un moyen)
方法、~を通して
éperonner
= piquer des éperons (un cheval, pour qu’il avance)
馬に拍車を入れる
être désarçonné ; vider les arçons, vider les étriers
= tomber de cheval (vb. trans. : désarçonner)
落馬する
un volet
(métaphorique : un épisode)
○○部作の△作目
le protagoniste
(le personnage principal, souvent aussi le héros)
主人公
un personnage secondaire脇役の人物
la connivence示し合わせること
une extension拡張
incarner, l’incarnationとなる、演出する、具現する、具現化
au premier abord一見
comme son nom l’indiqueなまえからもわかるように
tout beau tout propreきらびやかで美しい

Grammaire

Rhétorique

La périphrase est un groupe de mots utilisé pour exprimer un mot.

Le septième art pour le cinéma, les miroirs de l’âme pour les yeux, l’île de beauté pour la Corse…

L’antonomase est l’utilisation d’un nom commun pour désigner un nom propre, ou l’inverse.

La ville éternelle pour Rome, l’hexagone pour la France, un Harpagon (personnage de Molière) pour quelqu’un d’avare.

La synecdoque consiste à prendre une partie pour le tout ou le tout pour une partie.

Les voiles pour les bateaux, les toits pour les maisons, ou le vélo pour sa roue (mon vélo a crevé = la chambre à air de mon pneu de vélo a crevé).

La métonymie consiste à remplacer un mot par un autre qui a un lien logique avec lui.

Boire un verre pour boire un liquide contenu dans un verre, un cordon bleu ou une ceinture noire pour, respectivement, un très bon cuisinier et un très bon karatéka ou judoka.

On peut avoir plusieurs figures de styles combinées.

Le Roi Soleil pour Louis XIV est à la fois une périphrase et une antonomase, et Bercy (lieu) pour le ministère de l’Économie, l’Élysée pour la présidence de la République, Matignon pour le Premier ministre sont des antonomases et des métonymies.

Les pronoms relatifs composés avec lequel

Avec une préposition autre que à et de (sur, pour, avec, par, parmi…) → sur lequel/laquelle/lesquels/lesquelles…

J’habite dans une maison → la maison (f.) dans laquelle j’habite

Avec la préposition à (penser à, répondre à, faire allusion à…)
→ auquel/à laquelle/auxquels/auxquelles

Je pense à un animal. C’est un chien. → L’animal (m.) auquel (à + lequel) je pense est un chien.

Avec de dans une locution prépositive (à l’intérieur de, à côté de, près de, loin de)
→ à l’intérieur duquel/de laquelle/desquels/desquelles

Je range le livre à l’intérieur de la boîte → la boîte à l’intérieur de laquelle je range le livre

Attention !

avec la locution verbale de = de après un verbe ou groupe verbal (se servir de, se souvenir de, avoir envie de)
→ dont

J’ai besoin d’un livre. → (avoir besoin + de) → le livre dont j’ai besoin

Prosodie et pauses dans le discours

La prosodie regroupe tous les phénomènes de prononciation orale des mots et des phrases, comme le rythme, le ton, l’intonation, etc. Un bon discours ou une bonne lecture à voix haute ne va pas sans une prosodie maitrisée.

Ex : Bonjour ⤴ à toutes et à tous. ⤵ Comment ⤵ allez-vous ?⤴

Les pauses servent à réfléchir, à se préparer à dire les mots qui suivent, mais aussi à donner un rythme au discours et à le rendre plus intelligible.

Dans un texte, la ponctuation indique où faire des pauses (les points, les virgules…). On fait également des pauses entre des groupes syntaxiques différents, notamment avant les pronoms relatifs (qui, que…), les conjonctions et locutions conjonctives (et, ou, mais, c’est-à-dire…), et souvent avant et après les adverbes de liaison et locutions adverbiales (toutefois, cependant, de plus, en outre, autrement dit…).

Ex : Bonjour, (pause) vous allez bien ? (pause) Aujourd’hui, (pause)

Vidéo

Pour afficher la vidéo directement sur YouTube, dans un nouvel onglet, cliquez ici !

Transcription

Introduction

Bonjour à toutes et à tous ! Comment allez-vous ?

Sauriez-vous présenter une œuvre artistique ? Sauriez-vous parler de votre film, de votre comédie musicale, de votre roman ou votre musique préférée ? Cela paraît facile au premier abord, mais lorsqu’il s’agit d’expliquer pourquoi tel film vous intéresse, pourquoi telle comédie musicale vous plaît, les choses deviennent plus compliquées !

C’est ce que j’ai réalisé en faisant cette vidéo !

Aujourd’hui, je vais vous présenter un jeu vidéo que j’ai déjà utilisé dans l’une de mes activités précédentes, il s’agit de The Witcher 3, en français, The Witcher 3. Je vais également vous parler d’un passage que je trouve révélateur de ce qui m’intéresse dans cette œuvre.

Une série de jeux vidéo basée sur une œuvre littéraire

The Witcher 3, du studio polonais CD Projekt RED, a été élu 251 fois « jeu vidéo de l’année 2015 ». Ses graphismes, son scénario, sa musique ou son gameplay sont d’une qualité exceptionnelle. Toutefois, comme il comporte des scènes de violence et de nudité, ainsi que du langage parfois vulgaire, il est destiné à un public adulte. Cela ne l’a pas empêché de se vendre tout de même à 30 millions d’exemplaires.

Une autre raison du succès phénoménal de ce jeu vidéo réside dans le brio avec lequel il questionne les normes sociales et les stéréotypes contemporains par le biais du médiévalisme, sans pour autant s’interdir l’autocritique ou l’autodérision à propos des codes et des clichés de la fantasy ou du jeu vidéo.

The Witcher 3, comme son nom l’indique, est le troisième et dernier volet d’une trilogie basée sur une série de nouvelles et de romans de l’auteur polonais Andrzej Sapkowski. L’œuvre littéraire originale ainsi que ses adaptations appartiennent au genre de la fantasy, c’est-à-dire à un genre de fiction où l’existence de la magie n’est pas mise en doute. Les nouvelles et les romans originaux ont été récemment adaptés en série télévisée pour Netflix mais, à mon avis, les jeux vidéo sont une adaptation plus intéressante. En effet, plutôt que de reprendre et mettre simplement en images l’histoire originale comme la série Netflix, les jeux la continuent, tout en permettant à un joueur d’incarner le personnage principal et de voyager librement dans son univers.

Le protagoniste, Geralt de Riv, un « sorceleur », c’est-à-dire un chasseur de monstres doté de compétences surhumaines, n’a toutefois rien du chevalier idéal, sans peur et sans reproches. C’est un personnage ironique, même sarcastique, et plutôt pessimiste. Lui qui voudrait pouvoir vivre en marge du monde, faire sa besogne de sorceleur, c’est-à-dire chasser les monstres, sans s’impliquer personnellement, est entraîné dans des péripéties par les personnages secondaires importants comme la magicienne Yennefer, le barde Jaskier, ou sa jeune pupille Ciri.

C’est justement la forte influence des personnages secondaires sur la vie du protagoniste Geralt de Riv qui distingue cette œuvre de fantasy de Conan le Barbare par exemple, où le héros n’a de maître que lui-même.

Clin d’œil à Don Quichotte

Maintenant, je vais vous parler d’un passage qui m’a interpelé et qui je crois, exprime bien ce qui me plaît dans cette œuvre.

Dans l’extension au jeu intitulée « Sang et vin » Geralt parcourt le duché de Toussaint, inspiré de la France et de l’Italie. Cette région est littéralement couverte de vignobles. On y trouve même des baguettes et du camembert. Les chevaliers de Toussaint sont avides de tournois et d’occasions de réaliser des exploits chevaleresques pour l’honneur de leur Dame. Bref, Toussaint est un peu l’incarnation d’un Moyen Age idéalisé, tout beau tout propre, tel qu’on le trouve souvent dans les œuvres de fantasy.

Cependant, cette histoire optionnelle commence presque immédiatement avec une scène inspirée du fameux combat de Don Quichotte contre le moulin. Est-ce que cet épisode vous dit quelque chose ?

Voici le début du passage en question dans le roman de Cervantès, au chapitre 8 du premier livre :

Monsieur, regardez, ce ne sont pas des géants qui apparaissent là-bas, mais des moulins à vent, et les sortes de bras qu’il y a dessus, ce sont les ailes qui tournent sous le vent et font marcher la pierre du moulin.
― Il est clair que tu n’y connais rien en matière d’aventures. Ce sont des géants, et si tu as peur, écarte-toi de là et mets-toi en oraison (= en prière) pendant la fière et inégale bataille où je vais entrer avec eux.
Et à ces mots il éperonna son cheval Rossinante sans prêter attention à ce que lui criait son écuyer Sancho pour l’avertir. C’étaient des moulins à vent et non des géants !

Miguel de Cervantès, Don Quichotte, Tome 1, chapitre VIII, trad. Jean-Raymond Fanlo, Le Livre de Poche, 2010, p. 132-133

Don Quichotte s’élance donc sur son cheval pour se battre contre des moulins à vent. Il imagine que ce sont des géants et que ce combat lui apportera la gloire. Mais dès le premier assaut, l’une des ailes d’un moulin le désarçonne et il finit blessé…

Cet épisode est repris dans The Witcher 3. Mais cette fois, c’est un véritable géant qu’affronte le chevalier Guillaume à proximité d’un moulin à vent.

Quelle est l’issue de ce combat ? Le vaillant Guillaume réussit-il là où Don Quichotte a échoué ? Et bien non. Si les monstres et les exploits héroïques existent bel et bien dans ce monde magique, tout le monde ne peut pas devenir un héros.

Au-delà de la fantasy

Que nous dit plus concrètement cette référence de The Witcher 3 à Don Quichotte précisément ? Pour ma part, il me semble qu’il y a dans ce clin d’œil de connivence l’idée qu’on parle de la même chose, c’est-à-dire que dans le jeu de CD Projekt RED comme dans le roman de Cervantès, le fantasme et l’illusion, bien que divertissants, n’ont pas la valeur suprême, et ne sont pas la signification ultime de ces œuvres.

On peut ajouter que Geralt est même l’exact reflet, une image inversée, du personnage principal du roman parodique espagnol : Don Quichotte s’illusionne dans un monde réaliste et terre-à-terre, alors que Geralt, lui, est un grand désillusionné dans un monde où tous les fantasmes sont possibles. Il est dépourvu d’idéal, et ne s’intéresse ni aux exploits ni à la gloire. C’est même là la condition propre des sorceleurs, celle d’être privés de toute illusion dans un monde de purs fantasmes.

Quels rabats-joie !

Conclusion

Voilà, je vous ai présenté une œuvre pour laquelle j’ai beaucoup d’intérêt ! Et vous, à quel film, quel roman, quelle comédie musicale, quel manga ou jeu vidéo portez-vous de l’intérêt ? Et surtout : pourquoi ?

Parlez m’en dans les commentaires.

Au revoir.


Questions de compréhension

  1. Qui est une sorte de réincarnation de Don Quichotte dans The Witcher 3 ?
    a) Geralt de Riv
    b) Sancho Panza
    c) Le chevalier Guillaume
  2. Les jeux de CD Projekt RED reprennent l’histoire des nouvelles et romans originaux d’Andrzej Sapkowski. Vrai ou Faux ?
  3. Geralt de Riv ressemble à Conan le Barbare. Vrai ou Faux ?
  4. Geralt de Riv ressemble à Don Quichotte. Vrai ou Faux ?
  5. La périphrase : retrouvez le mot correspondant.
    a) Le roman de Cervantès
    b) (ici) le jeu polonais
    c) la langue de Molière
    d) la langue de Shakespeare
    e) la langue d’Homère
    f) la langue de Virgile
    g) le pays du fromage
    h) le feu du ciel
    i) les forces de l’ordre
    j) les combattants du feu
  6. L’antonomase : trouvez les noms communs derrière ces noms propres issus de marques ou de personnages.
    a) du scotch
    b) un kleenex
    c) un caddie
    d) un Don Juan
    e) un vandale
    f) un apollon
    g) un bordeaux
    h) un mentor
  7. En changeant le sujet, une proposition relative devient nécessaire. Utilisez le pronom relatif composé avec lequel.
    a) Les romans originaux appartiennent au genre de la fantasy. → Le genre ………… appartiennent les romans originaux est la fantasy.
    b) Geralt est entraîné dans des péripéties par les personnages secondaires. → Les péripéties ………………… est entrainé Geralt par les personnages secondaires….
    c) Geralt est entraîné dans des péripéties par les personnages secondaires. → Les personnages ………………… Geralt est entrainé dans des péripéties…
    d) J’ai beaucoup d’intérêt pour le cinéma américain. → Le cinéma américain …………….. j’ai beaucoup d’intérêt…
  8. Écoutez plusieurs fois la lecture du passage de Don Quichotte et marquez d’un rond l’endroit où des pauses, petites ou grandes, sont effectuées.
    Monsieur, regardez, ce ne sont pas des géants qui apparaissent là-bas, mais des moulins à vent, et les sortes de bras qu’il y a dessus, ce sont les ailes qui tournent sous le vent et font marcher la pierre du moulin.
    ― Il est clair que tu n’y connais rien en matière d’aventures. Ce sont des géants, et si tu as peur, écarte-toi de là et mets-toi en oraison (= en prière) pendant la fière et inégale bataille où je vais entrer avec eux.
    Et à ces mots il éperonna son cheval Rossinante sans prêter attention à ce que lui criait son écuyer Sancho pour l’avertir. C’étaient des moulins à vent et non des géants !

Allez en page 2 pour accéder aux réponses !

Vers le débat et la discussion

  1. Présentez brièvement une œuvre qui vous intéresse (type, auteur, période, genre…).
  2. Dites ensuite pourquoi elle vous intéresse.
  3. Présentez un passage en particulier.

Auteur : Laurent - 3D FLE

J'élabore des ressources destinées à améliorer l'écoute et à alimenter des débats d'opinion chez des étudiants de FLE non-débutants. Toutes vos idées et vos feedbacks sont bienvenus !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s